TO / DE

25 octobre 2018
Img_1951

Un premier pas

FDSEA et JA saisissent les Parlementaires à la veille du débat public sur le projet de loide finances 2019 qui porte la suppression des dispositifs TO/DE et CICE. En effet, l’augmentation des charges sur les saisonniers, de par la suppression de ces dispositifs, assenera un coup fatal aux exploitations départementales à la fois créatrices d’emploi et de valeur ajoutée. Pour assurer la compétitivité de nos prodeuctions, il est impératif de maintenir des allègements de charges de main d’oeuvre saisonnière et permanente à la hauteur du dispositif actuel.

Il ne suffit pas de légiférer à la suite des Etats Généraux de l’Alimentation... des lignes directrices ont été prises par le Gouvernement, notamment sur le manger français... il est nécessaire de maintenir le cap et de ne surtout pas favoriser une nouvelle fois les distorsions de concurrence intra-européenne...

25 000 emplois saisonniers seront ainsi menacés en Lot-et-Garonne... créer des passages piétons pour traverser la rue et trouver du boulot ne suffira pas !

La FDSEA 47 souhaite également rappeler que, compte tenu des règles de représentativité syndicale patronale, elle demeure l’unique syndicat représentatif des employeurs de main-d’oeuvre agricole et donc, l’interlocuteur légitime pour parler emploi...

L'actualité en vidéo

Suivez-nous !