ELVEA 47 évolue et s’adapte

31 août 2018
Bc_vaches_2

La dernière Assemblée Générale d’ELVEA 47 était l’occasion de rappeler et préciser les orientations techniques ou commerciales en cours au sein de l’Association. Elle a aussi permis une ouverture sur les futures évolu­tions nécessaires à l’alignement sur les conclusions des Etats Généraux de l’Alimentation et sur la prochaine Loi Agricole ( automne 2018 ), cette dernière devant mieux encadrer le fonctionnement des Organisations de Producteurs sur les bases permises par l’Organisation Commune des Marchés et le Droit Européen à la concurrence. 

Le Président Jean-François Bourjade ou­vrait l’Assemblée en revenant sur les conclu­sions des Etats Généraux de l’Alimentation, dont le fil conducteur reste l’adaptation des prix agricoles (céréales, viandes, lait…) à nos coûts « réels » de production, et les réponses apportées aux attentes qualitatives « expri­mées » par les consommateurs.

Si le chantier ouvert reste encore vaste, des dispositions réglementaires plus contrai­gnantes vont progressivement entrer en vi­gueur pour obliger les opérateurs écono­miques à tendre vers les objectifs affichés.

Le rôle des Interprofessions régionales et des Organisations de Producteurs sera pré­pondérant pour définir puis permettre la mise en place « pratique » d’un niveau minimum de contractualisation imposé par la Loi, bien que la majorité des volumes restera assurée par des débouchés classiques (commerçants, exportateurs, abatteurs).

En matière de fonctionnement, cette pro­chaine Loi Agricole va instaurer une meil­leure parité, puisqu’on ne parlera plus d’OP « commerciale » ou « non commerciale », mais seulement d’OP avec ou sans transfert de pro­priété, dans l’idée commune de tendre vers les objectifs affichés.

Le fonctionnement de l’Association va da­vantage se recentrer sur les acheteurs qui en­treront dans le cadre des évolutions voulues ou imposées ; au regard du Droit à la concur­rence, ils ne pourront plus être « membres à part entière » de l’OP ; ils seront dorénavant « désignés » pour travailler avec les éleveurs, et continuerons dans ce cadre à prendre une part active au fonctionnement global de l’OP.

En matière d’accompagnement des éle­veurs, les dossiers actuels ou en préparation sont abordés :

thèmes d’accompagnement pratique des éleveurs au travers des formations/ac­tions organisées par Elvea 47 : pâturage, en­graissement, qualité des différents veaux gras produits, pratiques manuelles préven­tives de soins, équilibres alimentaires ( mé­thode Obsalim ), analyse économique des ré­sultats de l’élevage...

filière « Veau de Chez Nous » en cours de développement

lancement de la filière B2E (Broutard d’Excellence Elvea) cet automne

préparation d’un nouveau débouché col­lectif pour les vaches de boucherie BLONDES

L’Association des éleveurs du Lot-et-Garonne rassemble sur le seul départe­ment 160 éleveurs en bovins viande et 26 acheteurs. Elle a commercialisé en 2017 : 1 639 veaux gras, 1 573 gros bovins de boucherie, 2 458 broutards et génisses d’éle­vage, 333 gros bovins d’élevage et 310 nourrissons.

ELVEA 47 - 05 53 47 64 99 ou elvea47@orange.fr

L'actualité en vidéo

Suivez-nous !