« Fiers, libres et debout »

9 juin 2016
Fiers__libre

Du 31 mai au 2 juin se tenait à Mâcon, le 50e Congrès National des Jeunes Agriculteurs : 5e rencontres qui ont permis à Jeunes Agriculteurs de devenir le seul syndicat à défendre les intérêts des jeunes agriculteurs et l’installation en général. 50 rencontres qui ont permis la mise en place de nombreux dispositifs et notamment de la Dotation Jeunes Agriculteurs.

Cette année encore, plus de  800 responsables syndicaux de tous les échelons ( du local au national : car c’est bien ça la force de JA ) se sont donc réunis en Bourgogne autour du traditionnel rapport d’orientation : « alimentons notre avenir par des filières structurées : « de nombreuses propositions ont été formulées afin que les paysans redeviennent acteurs de leur avenir. Coopératives, transformateurs, GMS, normes sociales, environnementales.. tous les problèmes ont été abordés, avec, soyons clairs une vision globale et quelquefois bien acérée sur les différents opérateurs des filières.

Lors de la traditionnelle séance des amendements ( qui, soyons transparents, n’est pas une séance, mais, une journée ), les JA ALPC soutenus par les JA Ile de France ont fait adoptés entre autres, l’amendement exigeant que « les produits importés » doivent respecter des normes au moins égales aux normes de productions françaises » ! Quoi de plus logique ? !

Ce cinquantième congrès était aussi électif…. Après 2 ans de bons et loyaux services, ce n’est pas sans émotion que Thomas Diemer et Florent Dornier, respectivement Président et Secrétaire Général ont laissé leur place à Jérémy Decerle ( Président ) et Simon Vandaele ( Secrétaire Général ). Nous tenons, au nom des JA 47, à leur présenter, ainsi qu’à l’ensemble de la struc
ture JA National, nos plus sincères remerciements pour leur engagement et les avancées qu’ils ont obtenues. Nous sommes conscients que ces deux années n’auront pas été des plus simples. L’agriculture française s’est enfoncée dans la crise mais vous avez su défendre les intérêts de chacun et chacune d’entre nous, et même si parfois vos victoires ne sont pas pour nous, en département, que des demi-victoires, nous sommes conscients que négocier, se battre et avancer face à un gouvernement sourd ou à une administration borgne relève du défis. Alors merci !

Pour clore ce cinquantième congrès, une table ronde/débat sur l’histoire du syndicat et sur ses perspectives d’avenir a permis de démontrer que notre syndicat a été, et reste, un maillon important de cogestion de l’agriculture française. Comme l’a rappelé Jean-Luc Mayaud, JA est une « formidable école d’apprentissage de la démocratie et de la politique ».

Et Gérard le Puill, journaliste à l’Humanité de renchérir « les enjeux se sont multipliés et les citoyens vous demandent de concilier l’inconciliable, faire cohabiter production ovine avec prolifération de loup, produire avec moins d’intrants et des règles européennes différentes… »

Bref, nous restons « fiers, libres et debout », à l’image du clip JA présenté en ouverture de ce 50ème congrès ( merci à Florent Dornier, ancien Secrétaire Général, pour ses talents musicaux.. qui a dit que chez JA nous n’étions pas polyvalents ? ). Les années se suivent et se ressemblent, nous n’avons pas toujours été entendus, mais nous restons soudés et motivés pour que l’agriculture française retrouve toute sa splendeur ! Nous sommes jeunes et innovants, nous ne demandons pas l’impossible, seulement vivre de notre métier

L'actualité en vidéo

Suivez-nous !