Les attentes des agriculteurs

9 mars 2016
Untitled_2

 Invité du grand rendez-vous d’Europe 1 en direct du Salon de l’agriculture le 28 février, le président de la FNSEA a rappelé que les pouvoirs publics avaient encore à faire pour sortir l’agriculture de la crise agricole.

Au lendemain de la visite de François Hollande, Xavier Beulin a appelé au respect, alors que la visite du chef de l’Etat avait été ponctuée de sifflets et d’insultes proférées par des agriculteurs en colère, mais ajouté que les débor­dements de la veille témoignaient d’une colère et d’un désespoir qui restent fort au sein du monde agricole, en raison des prix trop bas payés aux producteurs. « Dans les négociations aujourd’hui, le coût de revient de l’agriculteur n’est absolument pas pris en compte », déplore le président de la FNSEA. Une conséquence de la Loi de modernisation de l’économie ( LME ) votée en 2008 et qui a donné davantage de pouvoir aux distributeurs. « La LME visait à protéger le consommateur », explique Valérie Rabault, députée socialiste et rapporteur du budget à l’Assemblée nationale, qui plaide pour une révision de cette loi. « Est-ce que vous accepteriez de travailler sans savoir ce que vous serez payé à la fin du mois ? », demande-t-elle à Jean-Pierre Elkabbach, présentateur de l’émission. La députée insiste sur le déséqui­libre entre les distributeurs et l’agriculture française, dont le chiffre d’affaires total, 75 milliards d’euros, est inférieur à celui du seul groupe Carrefour ( 86 Md€ ). « Il faut que dans ce rapport de force, l’agriculture reprenne la main ».

Emmanuel Macron : prêt à modifier la LME

En visite au SIA le 3 mars, Emmanuel Macron s’est dit prêt à retravailler le chantier de la LME. Cette loi, qui donne plus de pouvoir aux distributeurs, pourrait être rééquilibrée dans le cadre du projet de loi dit « Sapin II pour la transparence et la modernisation économique ». Les négociations commerciales 2016 pour fixer les prix entre producteurs, industriels et distributeurs se sont achevées le 29 février, mais le ministre de l’Economie en attend les résultats plus précis avant de se prononcer. « Si les producteurs n’arrivent pas à vivre de leur métier, on ira vers une modification de la LME », a t’il indiqué. « Il faut trouver une solution avec les industriels et les distributeurs pour continuer à préserver la capacité d’innovation des agriculteurs », a-t-il ajouté. 

Brèves

27/02/2018 Dégrèvement de taxe foncier non bâti 27/02/2018 Mercosur : Non à la grande braderie !! 22/12/2017 Filière Pruneau Démissions en série 27/11/2017 Ils nous gavent 27/11/2017 PAC 2018 : Contraintes SIE 12/10/2017 Arrêtez de nous prendre pour les perdreaux de l’année 03/10/2017 Les trois messages d’Arvalis 23/02/2017 Xavier, merci pour ton engagement 09/02/2017 Zones défavorisées 26/01/2017 Congrès de la FDSEA le 2 février à Boé 07/12/2016 Vous avez la parole 16/11/2016 Il est des combats qui ne peuvent se gagner qu’ensemble ! 27/10/2016 La FDSEA 47 à la rencontre de la MSA Dordogne/Lot-et-Garonne 23/06/2016 La goutte d’eau qui emporte un peu plus le moral des agriculteurs 09/06/2016 La MSA accueille ses élus à Bergerac 27/05/2016 Glyphosate : HALTE à la surenchère ! 26/05/2016 Ce n’est pas du Hitchcock mais c’est des oiseaux 12/05/2016 D’avances en avances, on finit par prendre du retard 28/04/2016 Éditorial de Philippe Blouin, Président de la section fruits 29/03/2016 Le nouveau SDREA est arrivé 29/03/2016 Une personnalité marquante de l’agriculture départementale 29/03/2016 En plus d’être sur la paille, nous voilà maintenant APOIL ! ! 10/03/2016 Jeunes Agriculteurs 47 09/03/2016 L’agriculture est en état d’urgence 01/03/2016 731 jours pour avancer en conjuguant jeunes et agriculture... 18/02/2016 Benoît Parisotto "Merci" 22/01/2016 La commission Européenne lance une consultation publique sur la PAC 04/01/2016 Toute l'équipe de la FDSEA 47 vous souhaite une Bonne Année 2016 23/12/2015 Editorial de Jean-Luc Poli, Président de la FDSEA 23/12/2015 Editorial d'Alain Saphy, Président de l'ANPN

L'actualité en vidéo

Suivez-nous !