Témoignage d’un éleveur

29 janvier 2016
Img_9062

Suite à la réunion du 19 janvier à la Préfecture, Sébastien Blard a tenu à témoigner de
sa situation auprès de Madame le Préfet. Un cas concret pour illustrer la situation dans
laquelle vont se trouver de nombreux éleveurs de palmipèdes.

« Je suis gaveur de canards sur la commune de Sainte Gemme Martaillac, installé en EARL avec mon
épouse. C’est notre seule production et nous travaillons en filière intégrée avec Palmigord Terres du Sud.
La marge brute 2015 par canard du groupement est de 3,45 € ( prime cage collective inclus ).
Habituellement nous faisons 21 lots par an. Le vide sanitaire imposé nous fait perdre entre 9 et 10 lots.
Prenons en exemple notre exploitation : nous élevons 1 680 canards / lot.

1 680 x 10 lots x 3,45 € = 57 960 € de manque à gagner.

Une exploitation comme la notre a des charges mensuelles qui ne peuvent pas être évitées. Ces charges sont
environ de 1 000 € ( assurances bâtiments et matériels, abonnement, frais de gestion, taxe foncière, taxe adar…… ),
sans compter les prélèvements MSA. En effet la MSA ne prévoit aujourd’hui aucun report ni soutien, mais
seulement la mise en place d’un échéancier. Donc, si nous ajoutons aux charges fixes les cotisations MSA, soit
1 600 € / mois, nous obtenons des charges professionnelles de 2 600 € mensuels. Nous avons évidemment
comme tous les ménages des charges personnelles ( maison, assurances, mutuelle, nourriture, cantine des enfants …. ).
Pour les éleveurs de canards, la marge brute du groupement est de 2,10 €. Suite aux mesures annoncées,
les volumes seront diminués d’environ 40 % pour 2016.
Par ailleurs, certaines exploitations se sont diversifiées et ont aujourd’hui à la fois des ateliers de poulets
et canards. Nous entendons parler d’un arrêté qui, pour ces éleveurs diversifiés, imposerait un vide sanitaire
à la fois sur les bâtiments de canards, mais aussi sur les bâtiments de poulets. Double peine pour ces éleveurs !
Les conséquences financières n’en seront qu’encore plus lourdes.
Suite à ces constats nous demandons une prise en charge d’au moins 60 % de notre Marge Brute. Notre
avenir dépend de l’aide financière qui nous sera accordée.
Suite aux mises aux normes très coûteuses, nos trésoreries sont pour la plupart très basses. Les différents arrêtés
qui seront pris sont peut-être nécessaires, mais nous vous demandons de bien prendre en compte les conséquences
financières d’une part, mais également morales et psychologiques. Nous voulons vivre de notre métier ! »

Brèves

12/10/2017 Arrêtez de nous prendre pour les perdreaux de l’année 03/10/2017 Les trois messages d’Arvalis 23/02/2017 Xavier, merci pour ton engagement 09/02/2017 Zones défavorisées 26/01/2017 Congrès de la FDSEA le 2 février à Boé 07/12/2016 Vous avez la parole 16/11/2016 Il est des combats qui ne peuvent se gagner qu’ensemble ! 27/10/2016 La FDSEA 47 à la rencontre de la MSA Dordogne/Lot-et-Garonne 23/06/2016 La goutte d’eau qui emporte un peu plus le moral des agriculteurs 09/06/2016 La MSA accueille ses élus à Bergerac 27/05/2016 Glyphosate : HALTE à la surenchère ! 26/05/2016 Ce n’est pas du Hitchcock mais c’est des oiseaux 12/05/2016 D’avances en avances, on finit par prendre du retard 28/04/2016 Éditorial de Philippe Blouin, Président de la section fruits 29/03/2016 Le nouveau SDREA est arrivé 29/03/2016 Une personnalité marquante de l’agriculture départementale 29/03/2016 En plus d’être sur la paille, nous voilà maintenant APOIL ! ! 10/03/2016 Jeunes Agriculteurs 47 09/03/2016 L’agriculture est en état d’urgence 01/03/2016 731 jours pour avancer en conjuguant jeunes et agriculture... 18/02/2016 Benoît Parisotto "Merci" 22/01/2016 La commission Européenne lance une consultation publique sur la PAC 04/01/2016 Toute l'équipe de la FDSEA 47 vous souhaite une Bonne Année 2016 23/12/2015 Les brèves 23/12/2015 Editorial d'Alain Saphy, Président de l'ANPN 23/12/2015 Editorial de Jean-Luc Poli, Président de la FDSEA 23/12/2015 Cette liberté que l’on assassine 12/10/2015 REPORT DE LA TAXE FONCIER NON BATI : DEMANDE A FAIRE 09/10/2015 DEMANDEZ VOTRE AVANCE DE TRESORERIE. Si vous ne l'avez pas fait, vous pouvez encore remplir et déposer le formulaire de demande d'avance de trésorerie avant le 31 octobre au plus tard auprès de la D.D.T. 03/08/2015 DEMANDE D'AVANCE DE TRESORERIE : IL NE VOUS RESTE QUE 6 JOURS !

L'actualité en vidéo

Suivez-nous !