Les coquelicots ou la désinformation chronique

14 décembre 2018
P1000223

Le coup de gueule de Pierre Sartena, Président des JA du canton de Nérac-Albret

Vendredi 7 décembre, les JA du canton de Nérac accompagnés de membres de la FDSEA et du SAMS ont assisté à un rassemblement des «  coquelicots  », un mouvement radical prônant l’abolition totale des produits agropharmaceutiques, évidemment sans alternative censée. Lors de cette opération visant à manipuler les badauds bobos déracinés en quête de sensations et d’un verre de vin chaud bio offert, il nous a paru nécessaire de venir en nombre imposer la réalité sur nos pratiques responsables et respectueuses de l’environnement, parfois au détriment de la santé de nos plantes.

Nous avons essuyé un accueil glacial, comme attendu. Cependant avec calme et pédagogie nous avons pu échanger avec quelques personnes sobres et leur expliquer que nous n’étions pas ceux à stigmatiser, que nous mettions notre cœur à bien les nourrir et non pas à les empoisonner. Mais nous avons essuyé du mépris naïf de la part d’une grande partie des marginaux formant ce collectif, leur capacité argumentaire visiblement atteinte par leurs cigarettes qui font rire. Je vous livre le témoignage poignant de Matthias, la trentaine, cheveux longs veste sale, à qui je demande pourquoi il est contre les pesticides, et qui me répond après un convaincant béh eeeuuuuuh de 5 secondes que les pesticides tuent les peupliers mais pas les cyprès des landes, et que ça tue les chats aussi parce qu’avant les chats ils montaient aux arbres et maintenant il y a moins de chats (je vous épargne les détails sur la vie amoureuse de ces derniers).

 

 

 

L'actualité en vidéo

Suivez-nous !