De belles perspectives de marché pour la pomme française

3 octobre 2017
Img_1828

L’Association nationale pomme poire ( ANPP ) a procédé au lancement de sa campagne le 31 août. La campagne 2017-2018 offre « de belles perspectives de marché pour la pomme française », a déclaré son président, Daniel Sauvaitre. En effet, si l’ensemble de la production européenne a été frappée par de durs épisodes de gel en avril dernier, la France a été moins touchée que les autres pays. Face à cette plus faible récolte européenne de la décennie, les opérateurs français ont une carte à jouer. Les conséquences du gel sont nombreuses : la production des jardins familiaux est déficitaire dans le nord de l’Europe, y compris en Allemagne et en Pologne ; des pays concurrents comme l’Italie et la Pologne sont affaiblis ; des pays clients ( Allemagne, Royaume- Uni, Benelux ) ont une production déficitaire. Et c’est heureux, car le contexte de la campagne précédente a été difficile. Recul de la consommation nationale ( -17 % en dix ans pour la pomme, -8 % pour la poire ), baisse des exportations de pommes avec notamment la quasi disparition du débouché africain suite à la décision de l’Algérie de ne plus importer de pommes européennes. Ces baisses en volumes sont toutefois à relativiser. Les producteurs français sont engagés depuis plus de 20 ans dans la démarche Verger écoresponsable. « Nous ne sommes plus dans la course à la productivité, faisait remarquer un producteur. Mais nous sommes dans la course au bon produit. Cette baisse de la production, c’est le résultat de la course à la qualité ». 1 264 producteurs, représentants 264 stations de conditionnement ont désormais rejoint la démarche qui rassemble plus de 60 % de la production nationale. Verger écoresponsable est le label le plus important du rayon des fruits et légumes frais. Aussi, l’ANPP a décidé de passer à une nouvelle étape en communiquant sur la démarche auprès du consommateur. 800 000 euros vont être investis en ce sens pendant la campagne : parrainage d’émissions télé, publicité, animation sur les réseaux sociaux. Et pour la première fois, l’ANPP disposera d’un stand au prochain salon de l’Agriculture.

Brèves

27/11/2017 PAC 2018 : Contraintes SIE 27/11/2017 Ils nous gavent 12/10/2017 Arrêtez de nous prendre pour les perdreaux de l’année 03/10/2017 Les trois messages d’Arvalis 23/02/2017 Xavier, merci pour ton engagement 09/02/2017 Zones défavorisées 26/01/2017 Congrès de la FDSEA le 2 février à Boé 07/12/2016 Vous avez la parole 16/11/2016 Il est des combats qui ne peuvent se gagner qu’ensemble ! 27/10/2016 La FDSEA 47 à la rencontre de la MSA Dordogne/Lot-et-Garonne 23/06/2016 La goutte d’eau qui emporte un peu plus le moral des agriculteurs 09/06/2016 La MSA accueille ses élus à Bergerac 27/05/2016 Glyphosate : HALTE à la surenchère ! 26/05/2016 Ce n’est pas du Hitchcock mais c’est des oiseaux 12/05/2016 D’avances en avances, on finit par prendre du retard 28/04/2016 Éditorial de Philippe Blouin, Président de la section fruits 29/03/2016 Le nouveau SDREA est arrivé 29/03/2016 Une personnalité marquante de l’agriculture départementale 29/03/2016 En plus d’être sur la paille, nous voilà maintenant APOIL ! ! 10/03/2016 Jeunes Agriculteurs 47 09/03/2016 L’agriculture est en état d’urgence 01/03/2016 731 jours pour avancer en conjuguant jeunes et agriculture... 18/02/2016 Benoît Parisotto "Merci" 22/01/2016 La commission Européenne lance une consultation publique sur la PAC 04/01/2016 Toute l'équipe de la FDSEA 47 vous souhaite une Bonne Année 2016 23/12/2015 Les brèves 23/12/2015 Editorial d'Alain Saphy, Président de l'ANPN 23/12/2015 Editorial de Jean-Luc Poli, Président de la FDSEA 23/12/2015 Cette liberté que l’on assassine 12/10/2015 REPORT DE LA TAXE FONCIER NON BATI : DEMANDE A FAIRE

L'actualité en vidéo

Suivez-nous !