En plus d’être sur la paille, nous voilà maintenant APOIL ! !

29 mars 2016
Carte_aquitaine

   Aquitaine, Limousin, Poitou-Charente, première région agricole française, mais jusqu’à quand ?
   Il y a des réformes dont on se serait bien passées ! Celle-ci en fait partie ! Ah la régionalisation ! Vous savez, cette loi ( NOTRE ) qui regroupe les régions françaises, enfin certaines régions… parce que Bretons et Corses, eux resteront Bretons et Corses ! Parce qu’en France, nous avons beaucoup de belles idées, mais le gouvernement a tendance à s’arrêter à la première difficulté…
   Nous n’avons rien dit... nous voilà maintenant 12 ! !
   Bref, Aquitaine, Poitou-Charente, Limousin ( APOIL pour les intimes ) sera la première région agricole française ! En même temps, en plus de représenter 15 % de la surface nationale ( soit très exactement 8 483 818 ha ), la région regroupe 17 % des structures agricoles du pays et plus de 100 000 exploitants agricoles.
   Du Futuroscope à Walibi, en passant par le musée de la porcelaine, voilà de quoi nous occuper… Ossau Iraty, jambon de Bayonne, tomate de Marmande, Pruneaux d’Agen, foie gras du Périgord, fromage de chèvre, vin de Bordeaux, pommes du Limousin, poulet des Landes… voilà de quoi nous régaler… de l’entrée au dessert, plus besoin de franchir les frontières de la nouvelle grande région ! ! !
   Avec cette régionalisation, les aides directes des Conseils Départementaux
vont disparaître… En Lot-et-Garonne, un jeune installé avait jusqu’à présent
droit à une aide forfaitaire de 4 000 € et une aide à l’investissement ( 20 % du montant HT ) :… qu’en sera-t-il demain ?
   Alors, certes, il n’est pas exclu que des aides indirectes apparaissent si les départements conventionnent avec la Région… mais quel en sera le montant ?
   Hors vins, 11 AOC distinguent les produits du terroir de la région…plus d’une quarantaine de produits régionaux bénéficient d’une IGP. Nous produisons des produits de qualité !
   Mais jusqu’à quand ? Parce que le maintien de ces produits d’exception passera par le renouvellement des générations en agriculture… il faut continuer de soutenir les jeunes qui s’installent.
   Ils ne sont pas nombreux, mais sont déterminés !
   Bref, les JA 47 ne se laisseront pas mettre à poil sans rien dire ! ! !

L'actualité en vidéo

Suivez-nous !