OBSERVATOIRE HYDROLOGIQUE

18 juin 2015
R0013967

Avec une pluviométrie printanière n’ayant pas dépassé 160 mm sur le LOT-et-GARONNE et des températures élevées, les prélèvements d’eau pour l’irrigation se multiplient.

Rajoutées à cela, une fonte des neiges précoce et une faible pluvio­métrie sur le mois de mai (de 20 à 40 mm), le déficit hydrique est de plus de 50 %.

Bonne nouvelle, le taux de remplissage des réservoirs du LOT-et-GARONNE est de 97 % !

Mais rien n’est, pour le moment, alarmant.

En effet, avec l’outil ONDE (Observatoire National Des Étiages), l’ONEMA mesure, tous les 25 du mois, le débit des cours d’eau sur 48 stations. L’écoulement sur 44 stations est aujourd’hui visiblement acceptable, ce qui n’entraîne aucune restriction.

Prochainement, un courrier sera envoyé par la DDT à l’ensemble des irrigants du LOT-et-GARONNE. Ce courrier comprendra notamment des plaquettes d’information (obligation de présence de compteur, explication des diverses redevances…).

 

Attention aux contrôles…

Cette campagne estivale sera rythmée par des contrôles inopinés réalisés par la DDT et l’ONEMA sur l’ensemble du département, et plus spécifiquement sur les bassins concernés par des mesures de restriction.

Lors de cette rencontre, la FDSEA et les JA ont demandé à ce que ces contrôles soient pédagogiques. En effet, au vu de la situation écono­mique des exploitations agricoles lot-et-garonnaises et du trop-plein de démarches administratives, le temps des sanctions est dépassé ! Plus de pédagogie est nécessaire.

L'actualité en vidéo

Suivez-nous !