Certiphyto, le compte à rebour a démarré

23 octobre 2014
Arton3317

Il reste un an pour se former et obtenir son certificat...

Au 1er septembre 2014, un peu plus de 245 000 chefs d’entreprise agricole se sont formés pour obtenir leur certificat individuel pour les produits phytopharmaceutiques, dit Certiphyto, attestant ainsi de leurs connaissances pour utiliser ces produits en sécurité et en réduire leur impact sur l’environnement.

La Loi d’avenir pour l’agriculture proroge la date limite d’obtention du Certiphyto au 26 novembre 2015, date initialement prévue au 1er octobre 2014, répondant ainsi à une demande professionnelle régulièrement rejetée. VIVEA s’est engagé dans la réussite de ce dispositif en prenant entièrement en charge les formations préparatoires au Certiphyto. La qualité des formations a permis de transformer une contrainte en levier de changement pour les agriculteurs formés. L’étude réalisée par BVA en 2013 révèle qu’un participant sur deux dit avoir réduit sa consommation de produits phytosanitaires au regard de l’année précédant la formation, et 60 % pensent pouvoir encore réduire les quantités utilisées.

Ce projet ambitieux a été rendu possible grâce à une mobilisation massive et efficace des élus VIVEA et de l’ensemble des organisations agricoles. Les organisations économiques et de développement ont été très actives dans le recrutement du public, de nombreux organismes de formation se sont impliqués, et les stagiaires enthousiastes en ont parlé autour d’eux, créant ainsi une dynamique inédite.

Des estimations font cependant apparaitre que 30 000 chefs d’entreprise restent à former en France métropolitaine et dans les DOM.

Il est désormais important de programmer ces formations et mobiliser les chefs d’entreprise : agriculteurs, paysagistes, pépiniéristes et entrepreneurs de travaux agricoles, à y participer pour qu’ils puissent être autorisés à acheter et utiliser ces produits phytosanitaires.
VIVEA poursuit son engagement dans la réussite de ce dispositif en continuant de le financer jusqu’à fin 2015 et en maintenant la gratuité de la formation pour les stagiaires.

Brèves

27/11/2017 PAC 2018 : Contraintes SIE 27/11/2017 Ils nous gavent 12/10/2017 Arrêtez de nous prendre pour les perdreaux de l’année 03/10/2017 Les trois messages d’Arvalis 23/02/2017 Xavier, merci pour ton engagement 09/02/2017 Zones défavorisées 26/01/2017 Congrès de la FDSEA le 2 février à Boé 07/12/2016 Vous avez la parole 16/11/2016 Il est des combats qui ne peuvent se gagner qu’ensemble ! 27/10/2016 La FDSEA 47 à la rencontre de la MSA Dordogne/Lot-et-Garonne 23/06/2016 La goutte d’eau qui emporte un peu plus le moral des agriculteurs 09/06/2016 La MSA accueille ses élus à Bergerac 27/05/2016 Glyphosate : HALTE à la surenchère ! 26/05/2016 Ce n’est pas du Hitchcock mais c’est des oiseaux 12/05/2016 D’avances en avances, on finit par prendre du retard 28/04/2016 Éditorial de Philippe Blouin, Président de la section fruits 29/03/2016 Le nouveau SDREA est arrivé 29/03/2016 Une personnalité marquante de l’agriculture départementale 29/03/2016 En plus d’être sur la paille, nous voilà maintenant APOIL ! ! 10/03/2016 Jeunes Agriculteurs 47 09/03/2016 L’agriculture est en état d’urgence 01/03/2016 731 jours pour avancer en conjuguant jeunes et agriculture... 18/02/2016 Benoît Parisotto "Merci" 22/01/2016 La commission Européenne lance une consultation publique sur la PAC 04/01/2016 Toute l'équipe de la FDSEA 47 vous souhaite une Bonne Année 2016 23/12/2015 Les brèves 23/12/2015 Editorial d'Alain Saphy, Président de l'ANPN 23/12/2015 Editorial de Jean-Luc Poli, Président de la FDSEA 23/12/2015 Cette liberté que l’on assassine 12/10/2015 REPORT DE LA TAXE FONCIER NON BATI : DEMANDE A FAIRE

L'actualité en vidéo

Suivez-nous !